Les données cliniques: complexité versus efficacité.

Le DMÉ Médi-Plus a été développé et utilisé en soins primaires durant plus de 19 ans. Dans un tel environement je considère disposer d’environ 6 minutes pour utiliser les technologies de l’information en présence du client(e) durant une rencontre prévue d’environ 15 à 20 minutes, afin de me permettre de compléter le questionnaire,  l’évaluation de la condition médicale, établir la prise en charge future, tout en laissant du temps pour répondre aux questionnements de l’usager.

Dans de telles circonstances, l’application doit présenter au clinicien une interface de rédaction dont la complexité est proportionnelle à celle du problème médical en cours d’évaluation et des données cliniques disponibles orientées vers pathologie en cours d’évaluation et dans la durée prévue de la rencontre avec le client(e).

Dans ces circonstances, le clinicien doit pouvoir en temps réel, autant adapter  la complexité de l’interface de rédaction de la note clinique que celle des données cliniques justifiées par le niveau de l’intervention.

Pierre Beauchemin MD, concepteur du DME Médi-Plus.

This entry was posted in Non classé and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.